Comment aménager son jardin ?

L’aménagement de votre jardin est une entreprise susceptible de faire augmenter la valeur de votre bien immobilier. Aussi, les avantages qui en découlent sont très nombreux à l’instar de la diminution de la consommation d’énergie, la création d’espaces de jeux, la mise en place d’un jardin potager et bien d’autres encore. Chaque configuration de terrain étant différente, il est conseillé d’être très précis dans les plans de votre aménagement en intégrant les structures naturelles et artificielles dont les clôtures, les espaces verts, parterres de fleurs, arbres, fontaine, banc de jardin et autres. Soyez conscient que votre travail ne sera parfait qu’au bout de quelques années. De plus, l’aménagement d’un jardin se fait en 4 étapes principales dont la préparation de l’aménagement du paysage, la construction des structures, la création des aménagements et enfin la mise en place les éléments naturels.

La préparation de l’aménagement du paysage

GARDEN 4Cette préparation peut être établie en 7 points importants pour mener à bien l’entreprise de l’aménagement de votre jardin.

Tout d’abord, prévoyez votre budget. Conventionnellement, il est recommandé d’investir 5% à 15% de la valeur de votre bien immobilier dans les travaux d’aménagement. Cependant, vous pouvez échelonner vos dépenses sur plusieurs années. Tout dépend de votre portefeuille.

Attendez environ une année pour être sûr à 100% de vos plans. Il est recommandé d’attendre au minimum un an après l’acquisition de votre maison pour planifier un aménagement extérieur juste pour votre sécurité. Cela vous permettra de connaître votre terrain dans ses moindres recoins et de définir vos préférences. Vous serez à même d’identifier les zones ombragées, ensoleillées ou exposées au vent sur toute la longueur de l’année.

Ensuite, faites une liste de ce que vous voulez intégrer dans votre jardin. Vous pouvez mettre de nombreux objets décoratifs comme des bancs, des fontaines, des statues,… Toutefois, n’oubliez pas de demander l’avis du reste des membres de votre famille.

Si possible, pensez à engager un paysagiste pour certaines de vos opérations. Vous pouvez faire appel aux services d’un paysagiste ou d’un architecte pour vous aider à faire des plans ou encore à exécuter les vôtres. Les tarifs sont libres, mais le taux horaire pour ce genre de service varie généralement entre 50 € et 80 €. D’autre part, vous pouvez économiser en aménageant vous-même votre jardin au fil des années, surtout si vous n’avez pas le budget pour engager un professionnel qui s’y connait parfaitement dans ce domaine. Néanmoins, les travaux complexes tels que ceux impliquant l’utilisation d’outils assez dangereux ou le déplacement de charges trop lourdes, seront mieux exécutés par un professionnel.

Procurez-vous des idées. Parcourez les sites Internet dédiés à la maison et au jardin, mais aussi les sites de partage tels que Pinterest. Les magazines spécialisés sont aussi une mine de conseils et d’informations lorsque vous vous trouvez dans ce genre de situation. Notez vos idées et gardez les adresses ou articles qui vous ont inspiré au fur et à mesure que vous les emmagasinez. Cela vous sera utile lors de l’élaboration même de vos plans.

Faites une ébauche de plan en commençant par dessiner toutes les structures que vous souhaitez inclure à l’exemple des rochers, arbres, fleurs, sentiers et autres. Numérotez-les ensuite par ordre d’importance pour une meilleure organisation. Toujours pour vous aider, vous pouvez utiliser des applications, comme « Plan a Garden », ou même des logiciels spécialisés dans l’aménagement de jardin.

Répartissez votre budget entre les structures à construire, l’aménagement, ainsi que les éléments naturels. De plus, il est important de privilégier une partie à la fois afin d’économiser sur les éléments les moins importants.

 

La construction des structuresGARDEN 3

Elle se fait en 6 points distincts et commence par la protection de votre vie privée. En effet, pour la plupart des gens, il s’agit d’une priorité dans l’aménagement de leur jardin. Les moyens les plus utilisés pour cela sont les clôtures, les arbres et les haies vives comme les arbustes.

Ensuite, si vous souhaitez installer une clôture, pensez à comparer les prix. Le coût d’une clôture varie en fonction de sa composition. Nous notons à cet effet la clôture en bois, en bois composite, en aluminium ou encore en plastique. Faites établir un devis auprès d’un prestataire, en incluant le coût de la main-d’œuvre. La facture sera légèrement plus importante que si vous montez la clôture par vos propres moyens. Mais toutefois, ce peut être un bon investissement.

Dans le cas où vous opterez pour des arbres et des arbustes, assurez-vous de faire de leur plantation votre priorité. Recherchez un bon pépiniériste qui vend des plants de qualité. Préparez le sol en retournant la terre et tout en y ajoutant de l’engrais. Il est fortement conseillé de planter au minimum à 10 mètres de vos fondations. Aussi, plantez des arbres autour de votre maison pour l’ombrager et la protéger. Cela peut vous permettre de faire aisément une économie de 25% sur votre facture d’énergie. Certains sites vous donnent des conseils pour aménager votre jardin tout en réalisant des économies d’énergie. D’autre part, il est possible que la commune vous fournisse gratuitement des plants si vous vous engagez à entretenir les arbres en contrepartie.

Puis, construisez un treillage pour y cultiver des plantes grimpantes. Ces plantes ont la particularité de pousser rapidement et de couvrir toute la surface qui leur est disponible. En quelques années, vous obtiendrez des plantes abondantes et très décoratives.

Vous pouvez également construire un espace de type porche ou patio en choisissant un emplacement ombragé et protégé du vent pour que la pièce soit plus agréable. Généralement, cet espace est construit juste en marge de la maison.

Installez aussi des espaces de jeux. Pour cela, il faut au préalable délimiter et sécuriser l’espace. Plantez des poteaux et bétonnez le sol.

 

La création des aménagements

Pour commencer, vous devez créer vos sentiers. Vous pouvez couler du béton, sceller des dalles, des pavés ou des pas japonais.

Par la suite, faites des plans pour construire des murs de soutènement. Si votre terrain est sur une colline ou qu’il est accidenté, vous pouvez tout simplement construire des murs de soutènement. Ceux-ci vous permettront de mettre en valeur le relief de votre jardin, en l’aménageant sur plusieurs niveaux. Il est préférable de confier ce type de travaux de construction et de terrassement à un professionnel.

Ensuite, prévoyez des plans pour créer un point d’eau. Dans la plupart des cas, la construction d’un jardin d’eau avec bassin ou fontaine nécessite des travaux préparatoires comme le terrassement, le mur de soutènement pour retenir l’eau, l’évacuation et bien d’autres. Un point d’eau mal préparé ou mal exécuté peut engendrer des risques pour vos fondations et même votre terrain.tennell

Pensez à la pierre pour embellir votre jardin. Si vous n’avez ni le temps, ni les moyens d’entretenir du gazon, optez pour la pose de gravier ou de dalles dans certaines zones. Étudiez toutes les options possibles et établissez le coût des travaux, ceci en incluant la livraison mais aussi l’installation du revêtement. Veillez à vous renseigner sur la possibilité de récupérer les pierres sur des chantiers de démolition. Il est possible que vous en ayez l’autorisation, à condition de les ramener chez vous par vos propres moyens.

Économisez votre temps, votre argent et vos efforts en achetant des matériaux qui vous permettrons de recouvrir et d’embellir les zones les moins valorisées de votre terrain. Grâce à de l’écorce décorative par exemple, vous pourrez cacher les zones boueuses, les mauvaises herbes ou encore les trous présents sur le terrain.

 

La mise en place des éléments naturels

GArdennA ce niveau, il est important de commencer par préparer la terre. Si le sol est argileux ou rocailleux, vous devrez le rendre plus fertile. Pour cela, choisissez des produits adaptés comme les engrais ou encore le compost.

Vous pouvez économiser de l’argent par anticipation de quelques gestes simples. En effet, vous pouvez réaliser votre propre compost. Afin d’y arriver, rassemblez en tas ou dans un bac les déchets alimentaires comme les épluchures et les restes, les végétaux comme les tontes et bien d’autres puis, laissez le tout fermenter. Faites des économies d’eau en plaçant des récupérateurs d’eau de pluie sous vos gouttières.

L’eau utilisée à des fins domestiques comme l’arrosage représente environ 20% de votre consommation. Vous pouvez donc réduire potentiellement votre facture de 15% en investissant dans des récupérateurs d’eau de pluie.

Pensez aux plantes affichant une grande résistance à la sécheresse. Les plantes grasses ou succulentes sont qualifiées ainsi car elles ont la capacité de stocker de l’eau. Si vous vivez dans une zone plutôt sèche ou que vous voulez économiser de l’argent, recherchez les plantes les moins consommatrices en eau adaptées à votre climat. Des listes peuvent être fournies par votre commune.

Plantez le gazon ou achetez-le en rouleaux après que toutes vos structures naturelles et artificielles aient été installées. En effet, les travaux d’aménagement risqueraient de gâcher votre pelouse si vous l’ensemencez avant même.

Aussi, abonnez-vous à un magazine local de jardinage pour mieux connaître votre propre jardin. Recherchez les zones dans lesquelles une plante spécifique est capable de se développer même dans des conditions hivernales pour savoir quelles plantes sont adaptées à votre climat. Néanmoins, n’investissez pas dans des plantes annuelles si vous n’avez pas les moyens de les replanter après chaque année.

Choisissez avec soin vos futures plantes en fonction de leurs besoins en eau et même en luminosité. Vous devez choisir la plante qui pourra s’adapter facilement à l’emplacement auquel vous la destinez. Sinon, vous risquez de gaspiller votre argent. Nous avons par exemple les hostas qui résistent mal à un ensoleillement trop intense alors que la plupart des fleurs ont besoin de la lumière du soleil pour s’épanouir.

Achetez des plantes encore jeunes. En général, l’aménagement du jardin n’inclut pas de plantes déjà à maturité. Laissez à vos plantes le temps de grandir. Il est important qu’elles s’adaptent au milieu dans lequel vous les avez plantées. Cela vous permettra d’économiser de l’argent sur le long terme. De plus, vous n’aurez pas la déception de voir une plante ne pas grandir ou fleurir.

Enfin, demandez à vos voisins des boutures ou des plants. Certaines espèces, telles que les plantes grimpantes, les plantes couvre-sol ou les plantes vivaces, peuvent se développer rapidement à partir de jeunes pousses. Si vos voisins en ont, n’hésitez pas à leur demander car il est probable qu’ils veuillent s’en débarrasser si la plante devient trop invasive. Vous pouvez aussi faire du bouturage avec vos propres plantes. Prélevez un fragment de vos hostas, par exemple, et replantez-le ailleurs afin qu’il s’y développe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *